Glossaire

mercredi 18 mars 2015
par  Webmestre IREM

ATTENTION : DOCUMENT DE TRAVAIL !!!

Retour à la page principale

Les termes techniques utilisés dans les vidéos sont définis ci-dessous dans l’ordre alphabétique.

  • Anomalie : modification non volontaire d’un 0 en 1 ou d’un 1 en 0 lors d’une transmission. Voir Erreur.
  • Bit : contraction anglaise de « Binary Digit », c’est un chiffre binaire (1 ou 0).
  • Bits de contrôle : bits nécessaires au fonctionnement de tout code détecteur et correcteur d’erreur : ils sont calculés à partir de l’information initiale à transmettre puis adjoints à celle-ci pour permettre la détection et la correction des erreurs après la réception du message. Ils sont dits redondants, dans la mesure où ils sont construits à partir des données initiales et ne contiennent pas d’information nouvelle.
  • Codage : il consiste à calculer les bits de contrôle et à les adjoindre à l’information à transmettre. C’est l’expéditeur qui s’en charge.
  • Codage par blocs : le codage opère sur des messages binaires de longueur fixée (qui dépend du code choisi). C’est pourquoi il est nécessaire de découper les données initiales en blocs de bits consécutifs de cette longueur.
  • Code de double parité : code détecteur et correcteur d’erreur basé sur la parité du nombre de bits valant 1 dans chaque ligne et chaque colonne du bloc de données binaires.
  • Code par répétition : code détecteur et correcteur d’erreur basé un principe de répétition : chaque bit d’information est répété 2 fois.
  • Décodage : après les phases de détection et de correction éventuelle des erreurs, il consiste à supprimer les bits de contrôle pour récupérer l’information reçue. C’est le destinataire qui s’en charge.
  • Données binaires : succession de 0 et/ou de 1. Voir Données numériques.
  • Données numériques : voir Données binaires.
  • Erreur : voir Anomalie.
  • m : longueur des mots d’information (c-à-d. le nombre de bits d’information).
  • Message émis : message contenant l’information initiale ainsi que les bits de contrôle. Voir Mot de code.
  • Message reçu  : message contenant l’information initiale ainsi que les bits de contrôle et comportant d’éventuelle(s) erreur(s).
  • Mot binaire  : séquence de bits d’une longueur donnée. Les messages émis et reçus, les mots d’information et les mots de codes sont tous des mots binaires de diverses longueurs.
  • Mot de code : voir Message émis.
  • Mot d’information : message contenant les bits d’informations initiales, issu du découpage de l’information en blocs de données binaires de longueur m.
  • n : nombre de bits total du message émis (nombre de bits d’information plus nombre de bits de contrôle soit n = m + r).
  • Pavé de données binaires : dans le cas de l’activité avec le code de double parité, c’est un carré composé de 25 bits pour l’information initiale, ou composé de 36 bits pour le message émis (comprenant aussi les bits de contrôle).
  • r : redondance d’un code, c’est le nombre de bits de contrôle.
  • Redondance d’un code : nombre de bits de contrôle.
  • Rendement d’un code : rapport m/n, toujours inférieur à 1. Plus il est grand, plus la transmission est rapide (il y a peu de bits de contrôle en plus des bits d’information).

Retour à la page principale


Annonces

Les projets de programmes de mathématiques au collège (CFEM)

La Commission Française pour l’Enseignement des Mathématiques a publié une page dédiée, qui contient des analyses et des commentaires.

http://www.cfem.asso.fr/actualites/...