Histoire Géographie

dimanche 1er juillet 2018
par  Emmanuelle BOYER


ATTENTION : PAGE ACTUELLEMENT EN TRAVAUX !!


Entrée vers les dossiers de fichiers par le côté histoire géographie et EMC du projet

  • Pourquoi s’inscrire dans ce projet ?
    Le programme d’histoire géographie de seconde est très thématique, organisé autour de problématiques ciblées balayant les périodes de l’Antiquité au milieu du XIXème siècle. Il n’y a donc pas de fil chronologique comme au collège et d’ailleurs le premier thème est diachronique (La place des populations de l’Europe dans le peuplement de la Terre). Le projet astronomie permet de donner une certaine relecture chronologique à partir d’une thématique centrale, l’histoire de l’astronomie
  • Quelle place du projet astro dans la programmation annuelle d’histoire géographie ?
    L’astronomie n’a pas de place en tant que telle dans le programme d’histoire géographie de seconde. Le projet s’inscrit avant tout dans les compétences à travailler davantage que dans les thématiques des programmes.
    • Travailler les compétences de base
      • Le repérage dans l’espace : Voir la séance GEO/MATHEMATIQUES sur le globe et le planisphère (rappel du vocabulaire, des notions, les coordonnées géographiques, exercices de localisation sur une carte et un globe, utilisation d’un Système d’Information Géographique SIG qui permet de grouper, classer, traiter et diffuser des informations localisées dans l’espace).
      • Le repérage dans le temps : construction de frises chronologiques, mise en contexte des informations.

Programme Histoire Géographie de la classe de seconde paru au Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 http://cache.media.education.gouv.f...
Capacités et méthodes – HG Lycée général
I- Maîtriser des repères chronologiques et spatiaux
1) Identifier et localiser
-nommer et périodiser les continuités et ruptures chronologiques
-nommer et localiser les grands repères géographiques terrestres
-situer et caractériser une date dans un contexte chronologique
-nommer et localiser un lieu dans un espace géographique
2) Changer les échelles et mettre en relation
-situer un événement dans le temps court ou le temps long
-repérer un lieu ou un espace sur des cartes à échelles ou systèmes de projections différents
-mettre en relation des faits ou événements de natures, de périodes, de localisations spatiales différentes (approches diachroniques et synchroniques)
-confronter des situations historiques ou/et géographiques.

    • Compétences liées à la lecture / compréhension de documents de natures variées
      cartes, textes, graphiques, photographies, vidéos, infographies…
    • Compétences liées à l’éducation aux médias et au développement de l’esprit critique
      • Connaître différents systèmes d’information, les utiliser
      • Trouver, sélectionner et exploiter des informations
      • Utiliser des moteurs de recherche, des dictionnaires et des encyclopédies en ligne, des sites et des réseaux de ressources documentaires, des manuels numériques, des systèmes d’information géographique.
      • Vérifier l’origine / la source des informations et leur pertinence.
      • Exercer son esprit critique sur les données numériques, en apprenant à les comparer à celles qu’on peut tirer de documents de divers types.

Programme Histoire Géographie de la classe de seconde paru au Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 http://cache.media.education.gouv.f...
II- Maîtriser des outils et méthodes spécifiques
1) Exploiter et confronter des informations
-identifier des documents (nature, auteur, date, conditions de production)
-prélever, hiérarchiser et confronter des informations selon des approches spécifiques en fonction du document ou du corpus documentaire
-cerner le sens général d’un document ou d’un corpus documentaire et le mettre en relation avec la situation historique ou géographique étudiée
-critiquer des documents de types différents (textes, images, cartes, graphes, etc.)
2) Organiser et synthétiser des informations
-décrire et mettre en récit une situation historique ou géographique
-réaliser des cartes, croquis et schémas cartographiques, des organigrammes, des diagrammes et schémas fléchés, des graphes de différents types (évolution, répartition)
-rédiger un texte ou présenter à l’oral un exposé construit et argumenté en utilisant le vocabulaire historique et géographique spécifique
-lire un document (un texte ou une carte) et en exprimer oralement ou par écrit les idées clés, les parties ou composantes essentielles ; passer de la carte au croquis, de l’observation à la description
3) Utiliser les TIC
-ordinateurs, logiciels, tableaux numériques ou tablettes graphiques pour rédiger des textes, confectionner des cartes, croquis et graphes, des montages documentaires

    • Compétences liées à la construction d’une production originale utilisant les compétences précédentes et requérant la maîtrise des outils appropriés.
    • Compétences liés au travail de groupe
      savoir s’écouter, échanger, partager les tâches à réaliser

Programme Histoire Géographie de la classe de seconde paru au Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 http://cache.media.education.gouv.f...
III- Maîtriser des méthodes de travail personnel
1) Développer son expression personnelle et son sens critique
-utiliser de manière critique les moteurs de recherche et les ressources en ligne (internet, intranet de l’établissement, blogs)
-développer un discours oral ou écrit construit et argumenté, le confronter à d’autres points de vue
-participer à la progression du cours en intervenant à la demande du professeur ou en sollicitant des éclairages ou explications si nécessaire
2) Préparer et organiser son travail de manière autonome
-prendre des notes, faire des fiches de révision, mémoriser les cours (plans, notions et idées clés, faits essentiels, repères chronologiques et spatiaux, documents patrimoniaux)
-mener à bien une recherche individuelle ou au sein d’un groupe ; prendre part à une production collective
-utiliser le manuel comme outil de lecture complémentaire du cours, pour préparer le cours ou en approfondir des aspects peu étudiés en classe

  • Références aux programmes :
  • Bilan du point de vue de l’histoire géographie :
    • Quelles réussites ?
      • Les élèves ont beaucoup apprécié de revenir en début d’année sur des notions et compétences de bases indispensables pour se repérer sur la Terre mais jamais travaillées sous forme de TP en petits groupes suite à la disparition des heures de module en lycée.
      • Ils ont mieux saisi pourquoi et comment les connaissances et compétences étudiées en classe servent dans leur vie quotidienne. Ainsi l’histoire géographie a contribué, avec les autres disciplines, à aider les élèves à mieux comprendre et appréhender leur environnement de proximité lors de la sortie à St Jean de Dône.voir article autour de la thématique 2 Cassini et la cartographie.
      • Les productions demandées aux élèves ont été très variées, ce qui a permis de mettre en valeur un grand nombre de leurs compétences scolaires mais aussi personnelles. Le désormais classique triptyque : questions de connaissances, questions sur documents, réponse organisée, qui compose le plus souvent les évaluations sur table en histoire géographie s’est enrichi de nombreuses autres formes d’évaluation dans leur forme comme dans leur présentation (article de presse, capsule vidéo, post facebook…)
      • Ce procédé permet aux élèves de ne pas concevoir leurs productions comme des fins en soi mais comme des projets à achever au mieux. Ce n’est pas une copie dont la note finale est définie au moment de sa remise au professeur mais une mission à réaliser à plusieurs avec les conseils des enseignants.
  • Voici une liste non exhaustive des productions élèves : (voir lien)
    • Phase 1 :
      • présentation orale des recherches sur les Cassini et l’Observatoire (faire un court compte rendu de recherches ciblées autour de la dynastie Cassini et notamment de Jean Dominique Cassini)
      • post sur l’actualité de la Sonde (https://padlet.com/0150646w_cdi/cassini) : présenter, analyser et justifier son choix à partir d’une veille d’actualité
      • compte rendu de la sortie à St Jean de Dône : réaliser un reportage de type journalistique à partir d’un modèle prédéfini (articles thématiques dont un qui présente le trajet suivi entre le lycée et le village, et un autre la commanderie hospitalière et son histoire).
    • Phase 2 :
      • Présentation du bilan des recherches de la phase 2 : hiérarchiser et s’approprier les informations principales du thème traité par le groupe
      • Productions autour d’un élément du projet qui a particulièrement motivé les élèves : présenter de façon claire et attractive un aspect du projet.
    • Phase 3 :
      • Capsules vidéo finales : réaliser une vidéo qui présente les principaux enjeux du thème étudié à partir d’un scénario original.
  • Quelles limites ?
    • Première limite, le manque de temps qui nous a parfois convaincus de renoncer à certaines activités. En effet, la richesse des apports disciplinaires du projet AstroDuclaux nous a demandé de faire des choix. Et puisque les programmes d’Histoire Géographie s’inscrivent de façon marginale dans ce projet, et que les thèmes à traiter demandent une programmation rigoureuse, il n’a pas été possible d’utiliser des heures disciplinaires. Pour prendre un exemple précis, nous avions prévu un travail en phase 1 autour des systèmes d’information géographique en Mathématiques et Histoire géographie. Une séance utilisant Géoportail https://www.geoportail.gouv.fr/ devait permettre de faire découvrir certaines fonctionnalités de ce SIG dans le cadre de la sortie à Saint Jean de Dône. Or ce TP n’a pu être conduit en classe entière et a donc été transformé en activités de recherche en phase 2 (Voir lien vers le dossier de recherche La Cartographie et les Cassini )
      Cette course après le temps a aussi été ressentie par les élèves. Ils ont parfois regretté de ne pas avoir assez de séances afin de finaliser leurs productions. Cependant, ce sentiment est avant tout un bon révélateur de leur difficulté à planifier un travail de groupe. Ainsi, malgré la proposition systématique de calendriers précis pour aider les élèves à organiser et partager le travail à réaliser, ces derniers ont été confrontés aux dures réalités de l’autonomie. Espérons qu’ils sauront exploiter les expériences de ces apprentissages en TPE l’année prochaine !
    • La seconde limite tient aux difficultés rencontrées pour tenter d’utiliser un réseau social, Facebook, au service de notre projet pluridisciplinaire. (voir lien vers l’expérimentation sur les réseaux sociaux)
  • Liens vers les dossiers et documents d’accompagnement des thèmes ayant un rapport avec l’Histoire Géographie et l’EMC
    • Thème 2 :« Aspect des anneaux de Saturne avec Huygens »
      Réinvestissement du TP sur les Cassini et l’observatoire de Paris à partir de l’émission « Le dessous des cartes : Les cartes de Cassini une épopée cartographique » et travail autour du SIG Géoportail, caractéristiques et fonctionnalités.
    • Thème 3 : « L’aventure cartographique, des Cassini aux SIG »
      Ici aussi un réinvestissement du TP sur les Cassini et l’Observatoire de Paris à partir de l’émission « Le dessous des cartes : Les cartes de Cassini une épopée cartographique » et travail autour du SIG Géoportail, caractéristiques et fonctionnalités.
    • Thème 4 : « Les images radar de la sonde Cassini »
      Une seule séance de géographie doit amener les élèves à étudier les applications de l’utilisation des radars sur Terre dans le cadre la prévention et de la gestion des crues.
    • Thème 10 : « Femmes et Sciences et Alice Le Gall »
      Dès la conception du projet 2017-2018 l’équipe a souhaité mettre un accent particulier sur la place des femmes dans les sciences.
      - objectifs en histoire : construire des repères très synthétiques sur l’histoire des femmes dans les sciences.
      - objectifs en lien avec le programme d’EMC : Thème 2 Égalité et discrimination

Documents joints

F401COUEMCTutoPosterFB
F401COUEMCTutoPosterFB
F402COUEMCCharteUtilisationFB
F402COUEMCCharteUtilisationFB

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Contact

IREM de Clermont-Ferrand

Directrice : Malika More

Tél. : +33 (0)4 73 40 76 95

Directeur adjoint : Nicolas Billerey

Tél. : +33 (0)4 73 40 71 12

Secrétariat : Françoise Toledo

Tél. : +33 (0)4 73 40 70 98

Chargée de mission : Aurélie Roux

Webmestre : webmestre