Questionnaire vrai/faux d’autoévaluation

mercredi 18 mars 2015
par  Webmestre IREM

Retour à la page principale

L’objectif de ces questions est d’évaluer si tous les informations essentielles ont été retenues. Ce questionnaire est donc à consulter de préférence à la fin de la formation, après avoir visionné l’ensemble des vidéos.

Accès aux réponses

Vrai/faux sur l’apport scientifique

  1. Les chiffres 0 et 1 s’appellent des bits.
  2. Le message à transmettre et le message reçu sont toujours identiques.
  3. Les codes correcteurs sont utilisés dans les K7, CD et DVD.
  4. Il n’y a jamais d’erreurs pendant les transferts de données d’un ordinateur à l’autre.
  5. On peut détecter tous les cas où des erreurs se sont produites lors de la transmission d’un message binaire.
  6. On peut corriger toutes les erreurs à la réception d’un message binaire.
  7. Les bits de contrôle permettent de détecter toutes les erreurs d’une transmission.
  8. Les bits de contrôle modifient la signification du message à transmettre.
  9. Le rendement d’un code correcteur est défini par le rapport du nombre de bits d’information sur le nombre de bits total.
  10. Avec un code de double parité, on arrive à détecter s’il y a eu 2 erreurs et à les corriger.
  11. Avec un code de double parité, on corrige forcément un bit qui a été modifié.
  12. Avec un code de double parité, on peut ne pas détecter d’erreurs dans certains cas où il y en avait.
  13. Avec un code de double parité, on peut détecter des erreurs dans certains cas où il n’y en avait pas.
  14. Dans un code correcteur, le nombre de bits à modifier en corrigeant est minimal.
  15. Les erreurs arrivent très fréquemment au cours des transmissions.
  16. La probabilité d’avoir une seule erreur lors d’une transmission est très supérieure à la probabilité d’en avoir deux.
  17. Le rendement du code de double parité utilisé dans l’activité est de 0,69 soit 25/36.
  18. La redondance du code de double parité utilisé dans l’activité est de 10.

Vrai/faux sur la partie pédagogique

  1. Il faut avoir le brevet des collèges pour comprendre le tour de magie.
  2. Il faut ajouter uniquement une ligne sur le carré 5x5 de base pour repérer les erreurs lors du tour de magie.
  3. Pour préparer le tour de magie, on force la parité du nombre de 1 sur chaque ligne et sur chaque colonne avant de laisser un élève modifier un bit (retourner une carte).
  4. Pour retrouver le bit modifié (la carte) on contrôle la parité du nombre de 1 sur chaque ligne uniquement.
  5. On peut savoir si un enfant ne retourne aucune carte au tableau.

Accès aux réponses

Retour à la page principale


Annonces

Les projets de programmes de mathématiques au collège (CFEM)

La Commission Française pour l’Enseignement des Mathématiques a publié une page dédiée, qui contient des analyses et des commentaires.

http://www.cfem.asso.fr/actualites/...